Photo : Pélerine en parka (Rome, janvier 2013)

Quand je pars en voyage, je déteste me retrouver avec d'autres touristes. Faire la même chose que ces milliers  d'autres individus, dont la plupart préféreraient sans doute être ailleurs. Chez eux par exemple.

Je ne fais pas une ville ou un pays -je me retiens de grogner quand j'entends les gens dire qu'ils ont fait la côte Ouest des Etats-Unis, ou l'Italie par exemple. Ce que j'aime quand je pars, ce sont ces moments inattendus et pleins d'émotion - dont les souvenirs surgissent tout de suite à l'évocation de l'endroit. 

A Rome, c'est très dur d'éviter les touristes. Un soir, alors qu'il ne restait plus de table disponible dans le restaurant où je voulais aller, nous sommes entrés un peu par hasard dans une trattoria. Mais à la vue d'un couple de Français avec un guide Lonely Planet à la main, j'ai eu envie de fuir. Nous avons fini par acheter des pizze dans un forno en bas de notre* rue...

5 captures notouristiques® à Rome : 

1. Apprendre à E. à cuisiner de vraies pâtes carbonara dans notre airbnb cosy, *via dei Serpenti dans le quartier de Monti : pecorino, pancetta - et pas de crème fraîche surtout, c'est l'émulsion oeufs/amidon qui rend les pâtes si douces !

2. Boire une grande Peroni sur la terrasse du café San Calisto dans le quartier de Trastevere, entre un Nono avec son journal et des ragazza, qui m'ont fait penser aux héroïnes D'Acier, le roman de Silvia Avallone.

3. Admirer des statues et des mosaïques antiques dans une architecture néo-industrielle à la Centrale Montemartini. Les stations de métro sont assez éloignées (en témoigne le lieu quasi désert...), préférer Pyramides à Garbatella, qui se trouve de l'autre côté d'un petit pont assez glauque, surtout une fois la nuit tombée, brrrr. Grande zone de boîtes de nuit et de squats dans le coin. Ce n'est pas tout à fait Trévi's style...

4. S'éloigner du centre-ville pour sortir dans le quartier du Pigneto et rentrer en bus avec les fêtards.

5. Saluer le videur de la Casa Clementina et lui dire "A presto". 

Parce que j'aimerais bien y retourner. Et trouver une place cette fois :) J'ai toujours beaucoup de plaisir à retourner dans des villes que je connais déjà un peu, je m'y sens alors encore plus libre !

Mes meilleures adresses à Rome sur mon city guide.

Prochain épisode : No Tourism® à Londres